Les étapes d’un projet de méthanisation

Vous souhaitez vous lancer dans un projet de méthanisation ? Retrouvez ici les étapes nécessaires au développement d’un projet de méthanisation ainsi que des outils et conseils pour vous guider dans votre projet !

N’hésitez pas à contacter l’équipe de MéthaN-Action pour plus de renseignement !

Les étapes d'un projet de méthanisation

1/ Opportunité

Cette première étape consiste à étudier la pertinence et les grandes lignes de votre projet. A cette étape-là, il est important de se poser les bonnes questions :

  • Quels sont mes objectifs ?
  • Quelles sont les matières organiques que je pourrais valoriser ? Quelle production de biogaz peut-on attendre de ce gisement ?
  • Quelle est la valorisation énergétique la plus adaptée à mon projet ? 
    • Pour l’injection : le réseau de gaz passe t-il à proximité du site envisagé ?
    • Pour la cogénération : aurais-je un débouché pour la valorisation de la chaleur (chauffage habitations ou bâtiments d’élevage, séchoir ou serre…) ?

Quel rôle de MéthaN-Action à cette étape là ?

Les relais locaux et les animatrices régionales vous accompagnent durant cette première étape, contactez nous pour :

  • Faire un état des lieux de vos premières réflexions
  • Répondre à vos interrogations sur la méthanisation
  • Définir ensemble les prochaines étapes pour avancer dans votre projet

Visiter une unité de méthanisation et rencontrer des méthaniseurs est un excellent moyen de démarrer, MéthaN-Action propose tout au long de l’année des circuits de visite gratuits et ouverts à tous. 

Retrouvez la carte des relais locaux

Quels conseils et quels outils ?

Bulles de conversation

Nos conseils

  • Identifiez-vous auprès de MéthaN-Action dès le début de votre réflexion.
  • Visitez des unités et échanger avec les exploitants.
  • Formalisez votre réflexion en vous aidant de la fiche projet.
  • Étudiez toutes les opportunités de valorisation de matières près de chez vous.
  • Formez-vous sur le sujet.
Tournevis et clé

Les outils à disposition

Personne qui lit un livre

Formation “Maitriser mon projet de méthanisation”

Chaque année, MéthaN-Action propose la formation “Maîtriser mon projet de méthanisation”, une formation de base recommandée par ceux qui l’ont suivi.

Il faut faire cette formation dès le début de sa réflexion, c’est un passage obligé pour celui qui a un projet (Didier B, stagiaire formation MMP 2020)

Vraiment satisfait, cela permet de comprendre les bases, de ne pas dépendre seulement des interlocuteurs en face et de se faire son propre avis (Fabien M, stagiaire formation MMP 2020)

2/ Faisabilité

Cette étape correspond à la réalisation d’une étude de faisabilité qui dure en moyenne 3 mois. L’objectif de cette étude est de vous apporter des éléments techniques, économiques et réglementaires vous permettant de déterminer la faisabilité d’une telle opération.

Cette étape est essentielle car elle vous permettra de dimensionner précisément votre projet et vous aidera à déterminer les solutions techniques les plus adaptés à votre situation.

Votre étude est finançable (jusqu’à 70%) par l’Ademe et la Région Nouvelle-Aquitaine si vous faites appel à un bureau d’études neutre et indépendant de tout constructeur et que son offre répond au cahier des charges type proposé par l’Ademe.

Spécificité en injection

En parallèle de votre étude de faisabilité, vous serez amené à solliciter les gestionnaires de réseaux de gaz pour une étude détaillée d’injection (ou également appelée étude de faisabilité) afin de déterminer si le raccordement à un réseau de gaz est possible et sous quelles conditions (distance de raccordement, capacité d’injection etc.). Cette étude est également finançable (jusqu’à 70%) par l’Ademe et la Région Nouvelle-Aquitaine. Elle vous permet de rentrer dans le registre pour réserver votre capacité d’injection. Comptez 3 mois de délais à minima.

Quel rôle de MéthaN-Action à cette étape là ?

Nous mettons à votre disposition les contacts des bureaux d’études expérimentés. Afin de les consulter sur une même base, nous vous proposons un cahier des charges type et nous vous guidons pour l’adapter à votre situation.

Quels conseils et quels outils ?

Bulles de conversation

Nos conseils

  • Profiter de cette étape pour tester différents scénarios (mode de valorisation du biogaz, puissance, quantité et nature du gisement, implantation du site…). Nous conseillons de viser à minima une puissance de 120 KWe en cogénération et un débit de 70Nm3/h en injection pour atteindre les seuils de rentabilité sur lesquels s’accordent la filière.
  • Pour les projets en injection : Réaliser l’étude de faisabilité avant l’étude détaillée d’injection afin que celle-ci soit réalisée à un débit d’injection correspondant au potentiel réel du projet.
  • Poursuivre les visites d’unités et les échanges entre pairs pour développer sa propre vision de la méthanisation, ses connaissances et son sens critique.
Tournevis et clé

Les outils

  • Cahier des charges type proposé par l’Ademe : contactez-nous !
  • Dossier de demande de financement pour une étude de faisabilité : contactez-nous !
  • Dossier de demande de financement pour une étude détaillée d’injection : contactez-nous !

3/ Développement

La faisabilité technique et économique de votre projet est avérée ? Félicitations !
Vous pouvez passer au développement de votre projet qui s’articulera autour de 4 axes : technique, administratif, financier et communication.

Technique

En vous appuyant sur votre étude de faisabilité et sur les visites réalisées , il vous faudra fixer le choix du process et consulter les différents prestataires techniques (constructeurs, etc.).

Administratif

Réaliser les démarches administratives nécessaires (ICPE, permis de construire, plan d’épandage, agrément sanitaire). ICPE et permis de construire doivent être déposés en même temps (vérification de la simultanéité des dépôts) auprès des services concernés. Le régime ICPE de votre unité dépendra de la nature de vos intrants ainsi que de la quantité annuelle d’intrants incorporée au digesteur.

Panneau point d'exclamation

Spécificité projet en injection :

Si vous avez fait le choix de l’injection, vous pouvez dès lors commencer les démarches administratives nécessaires à l’élaboration du contrat contrat d’achat de biométhane à savoir :

  • l’identification auprès de l’Ademe (3 mois de délais)
  • l’attestation préfectorale auprès de la DREAL
  • l’étude détaillée d’injection auprès du gestionnaire du réseau de gaz concerné (GRDF, GRTGaz, TEREGA…)

Une fois en possession de ces trois pièces vous pourrez signez votre contrat d’achat auprès du fournisseur de gaz choisi.

Remarque : Une fois le contrat d’achat signé, votre unité doit être construite et mise en service dans un délais de 3 ans à compter de la date de signature.

Financier

Grâce aux éléments technico-économiques de votre étude de faisabilité et sur la base des différents devis collectés auprès des prestataires, vous pourrez construire votre business plan. Ce dernier vous permettra de présenter votre projet aux établissements bancaires.

Communication

Communiquer auprès des différents acteurs locaux (riverains, maire, etc.) sur votre démarche est un point à ne pas négliger. L’acceptabilité sociétale de votre projet est un facteur de réussite clé ! A ce stade vous avez suffisamment d’éléments pour présenter votre projet, il est déconseillé d’attendre plus longtemps.

Au-delà de la communication écrite (bulletin d’information, site internet…) il est nécessaire d’aller à la rencontre des riverains et élus locaux. Les réunions collectives sont souvent utilisées, pourtant ce n’est pas le mode de communication le plus efficace et d’autres moyens existent : campagne de porte-à-porte, stand d’information lors d’un événement, organisation d’une visite sur une unité en fonctionnement…

Quel rôle de MéthaN-Action à cette étape là ?

Nous sommes à votre écoute tout au long du développement de votre projet : mise en relation avec des exploitants en fonctionnement selon vos besoins, transmission de contacts de cabinets spécialisés, aide à la communication et à la concertation.

Quels conseils et quels outils ?

Bulles de conversation

Nos conseils

  • Anticipez les délais administratifs
  • Contactez les services de l’Etat de votre département (DDT, DCSPP) pour avoir des renseignements et leur présenter votre projet
  • Si vous envisagez de faire une demande de subvention : ne signez aucun devis avant d’avoir déposé votre dossier
  • Parlez de votre démarche aux acteurs de votre territoire

4/ Investissement

Cette étape correspond au montage financier de votre projet. Quelque soit le type de projet (individuel, collectif, agricole, territorial ou industriel), vous pouvez bénéficier d’une aide à l’investissement de l’ADEME et du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine. Pour cela, il vous faudra remplir le dossier de demande d’aide qui est obligatoire pour bénéficier de subventions à l’investissement. Les taux sont variables et sont déterminés après analyse technico-économique de votre projet.

L’ADEME et le Conseil Régional statuent sur les modalités d’accompagnement financier du projet, conformément aux dispositifs d’encadrement des aides publiques en vigueur.

Quel rôle de MéthaN-Action à cette étape là ?

Afin d’anticiper les demandes d’aide et faciliter l’instruction des dossiers, les animatrices du dispositif assurent le lien avec les services de l’ADEME et du Conseil Régional en les informant régulièrement de l’évolution des projets. Nous sommes à votre écoute pour toutes questions sur le montage du dossier de demande d’aide.

Quels conseils et quels outils ?

Bulles de conversation

Nos conseils

  • Anticiper le montage du dossier de demande d’aide. Celui-ci est à déposer dès lors que vous avez réalisé les demandes PC/ICPE, que le montant de vos investissements sont définis sur la base de devis et que vous avez un pré-accord bancaire.
  • Ne  pas signer de devis avant d’avoir déposé votre dossier de demande d’aide, dans le cas contraire les dépenses ne seront pas éligibles.
Tournevis et clé

Les outils

5/ Construction

Après plusieurs mois de réflexion et de travail, vous êtes enfin prêt à poser la première pierre de votre unité ! Entre le début de la construction et la mise en service il faudra compter au minimum 1 an.

Quel rôle de MéthaN-Action à cette étape là ?

MéthaN-Action est présent en soutien à cette étape et intervient en tant que centre de ressources pour vous transmettre les contacts et informations selon vos besoins.

Quels conseils et quels outils ?

Bulles de conversation

Nos conseils

  • Être vigilant dans l’établissement des contrats avec les différents prestataires (garanties de performances, responsabilités etc.)
  • Faire appel à un maître d’œuvre, sinon il faudra être présent sur le chantier aussi souvent que possible et réunir régulièrement les différents prestataires
Tournevis et clé

Les outils

6/ Fonctionnement

Vous faites désormais partie des méthaniseurs de Nouvelle-Aquitaine et contribuez à la production d’une énergie locale et renouvelable. Il s’agit désormais d’assurer la bonne santé de votre méthaniseur, notamment en suivant sa biologie.

Nous comptons sur vous pour transmettre votre expérience en accueillant par exemple un de nos circuits de visite !

Quel rôle de MéthaN-Action à cette étape là ?

Il y a toujours des choses à apprendre et des optimisations à réaliser !
Pour vous permettre une montée en compétences continue, nous organisons plusieurs événements pour favoriser les échanges entre exploitants et pour vous transmettre les actualités de la filière et avancées techniques.
Ces évènements sont thématiques pour répondre à vos besoins, n’hésitez pas à nous les faire connaître.

Quels outils ?

Tournevis et clé

Les outils

Personne qui lit un livre

Formation “Optimiser le fonctionnement biologique de mon méthaniseur”

MéthaN-Action vous propose une formation “optimiser le fonctionnement biologique de mon méthaniseur”.
Grâce à cette formation vous serez capable de mettre en place un suivi biologique, d’identifier et prévenir les potentiels risques afin d’assurer une production optimale. Nous conseillons vivement cette formation aux personnes qui seront chargées de suivre le digesteur (gérants, salariés, etc.).