État des lieux en Nouvelle-Aquitaine

82

unités en fonctionnement

120

projets actifs

En Janvier 2020, la Nouvelle-Aquitaine comptait 77 méthaniseurs en fonctionnement (hors Installations de Stockage des Déchets Non Dangereux) comprenant :

  • 44 unités de méthanisation agricole
  • 18 unités de méthanisation industrielle
  • 7 stations d’épuration des eaux usées (STEP)
  • 1 unité de traitement des Ordures Ménagères Résiduelles après Traitement Mécano-Biologique

Parmi ces unités en fonctionnement, les installations valorisant l’énergie par cogénération sont largement représentées par rapport aux unités en injection : 47 unités en cogénération et 8 en injection en Janvier 2020.

Néanmoins, la tendance actuelle est à l’injection puisque la majorité des projets avancés choisissent ce mode de valorisation : 69% en injection contre 31% en cogénération.

Il existe en effet une dynamique croissante autour de la filière de l’injection en Nouvelle-Aquitaine, qui semble s’imposer comme voie de valorisation énergétique prioritaire dès lors que sa faisabilité technique et économique est démontrée.

Les chiffres clés de 2018

65

unités en fonctionnement

690000

tonnes de matières traitées

258

GWh d’énergie valorisée

Sur les 690 000 tonnes de matières méthanisées :

  • 44% sont des effluents agricoles
  • 7% sont des résidus de cultures
  • 5% sont des CIVE/dérobés de cultures/Ensilage herbe
  • 1% sont des cultures dédiées
  • 31% sont des déchets et effluents d’industries agroalimentaires
  • 12% sont des biodéchets (tontes, assainissements, GMS, restauration, etc.)

La méthanisation a permis en 2018 de produire l’équivalent de la consommation énergétique de 14 413 foyers néo-aquitains(1).
(1)Consommation énergétique globale moyenne par résidence principale de 17,9MWh en 2018. Sources : MéthaN-Action / Arec.

Vous souhaitez connaître plus de détails sur la filière ? Consultez la note AREC

Vous souhaitez connaître plus de détails sur les retours technico-économiques des unités ? Consultez les audits des unités en fonctionnement