• Publié le 29 juillet par MéthaN-Action

Inauguration de Bio Energie Rivault à Bouresse (86)

Grâce à une forte implication des agriculteurs porteurs de projets et associés, plus de 150 personnes étaient présentes le 26 mai dernier pour inaugurer la 3ème unité de méthanisation de la Vienne. Lionel POITEVIN, directeur de l’ADEME Nouvelle-Aquitaine, Françoise COUTANT, vice-présidente du Conseil Régional, et le député Jean-Michel CLEMENT étaient notamment présents.

Grâce à une forte implication des agriculteurs porteurs de projets et associés, plus de 150 personnes étaient présentes le 26 mai dernier pour inaugurer la 3ème unité de méthanisation de la Vienne. Lionel POITEVIN, directeur de l’ADEME Nouvelle-Aquitaine, Françoise COUTANT, vice-présidente du Conseil Régional, et le député Jean-Michel CLEMENT étaient notamment présents.

L’unité livrée clé en main par la société Evalor, a été mise en service en octobre 2017. Elle est dimensionnée pour traiter 12 700 tonnes d’intrants, principalement du lisier de porcs provenant de l’élevage porcin de 1000 truies adossé à l’unité.  Les autres intrants sont composés par des déchets de céréales, des CIVE, et de la paille dans une faible proportion. Le gaz produit alimente une cogénératrice d’une puissance de 360 kWe, permettant de produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 900 foyers. C’est une entreprise locale spécialiste des énergies renouvelables, qui achète l’électricité produite. La production de gaz est valorisée par un moteur de cogénération d’une puissance de 360kW. La chaleur est valorisée sur l’atelier de porcs de la SCEA du Rivault, actionnaire majoritaire de la SAS Bio Energie Rivault.

Après centrifugation, compostage et complémentation, le digestat solide est commercialisé comme engrais naturel par la société Néolis, actionnaire du projet. Le digestat liquide est transporté par canalisation vers des fosses de stockage déportées au plus près des terres qui valorisent ce digestat via un système d’épandage sans tonne.

Quelques chiffres :
Investissement : 3,3 millions d’€
Subventions : ADEME 297 500 €
Fonds FEDER (fonds européens) : 565 560 €
Agence de l’eau Loire-Bretagne : 385 000 €

 

  • Share